Le journal de collection

J’ai testé pour vous la cani-rando

Col roulé & Crustacés, Feuille de vigne & Bikini . Balades . Nature . Parole de girondin . Slow

Aventure vers les lagunes oubliées

Partis de Bordeaux au petit matin, nous arrivons au lieu de rendez-vous à Villandraut en lisière de la forêt. Nicolas et ses chiens sont déjà sur les lieux. Nous restons tout d’abord à distance pour ne pas déranger. Cela fait déjà plusieurs jours que nous sommes impatients de vivre cette expérience mais aussi un peu anxieux car nous ne savons pas précisément en quoi consiste la cani-rando.  

Je vais de suite briser le suspens (et oui, c’est plus fort que moi, cher lecteur) : j’étais venu pratiquer une activité, je suis reparti avec une véritable passion ! Nicolas n’est pas étranger à cela : son amour pour ses chiens est palpable. Il y a les explications techniques indispensables et le guidage en forêt… mais on trouve surtout chez lui la volonté de construire avec l’animal un vrai lien, et le souci permanent de son bien-être. 

D’ailleurs, dès nos premiers échanges, nous apprenons à mieux connaître les chiens. “Ils sont de race Husky ou pour les plus jeunes Alaskan Husky” nous explique Nicolas. Puis, chacun se voit attribuer “son” chien, visiblement en tenant compte de la morphologie et du caractère du futur binôme. Je fais alors connaissance avec Noatuk. C’est amusant : lui aussi semblait impatient de me connaître.

On nous explique la mise en place du harnais, comment se comporter et donner quatre ordres simples :  “Devant, gauche, droite, stop”… Ça semble évident comme ça, mais il faut s’y faire ! Après quelques exercices un peu brouillons, c’est parti. C’est très certainement le moment le plus exaltant de la randonnée, ça tire fort, c’est certain, mais on se prend déjà au jeu. 

Une fois le rythme de croisière atteint, on communie avec son chien et avec la nature. Notre escapade nous fait découvrir cinq types de paysages et nous mène vers les fameuses lagunes oubliées : des étangs magnifiques au milieu de la forêt de pins. Et là… attention ! Les chiens savent que les attend une pause salutaire dans les ruisseaux, ils manifestent donc leur enthousiasme par une accélération qui peut surprendre leur compagnon d’un jour. 

Après une heure et demi de balade, retour au point de départ pour un temps de toilettage et de soin de chaque animal : je regarde Noatuk une dernière fois dans les yeux. Il semble reconnaissant de notre temps partagé tout comme Gandalf le Blanc, Ninja, Nedd Stark ou Nunavik. Complètement séduits, nous reviendrons à l’automne, c’est certain, pour tenter à nouveau l’aventure à deux pas de chez nous.

Plus d’infos pour vivre vous aussi l’aventure :
Mush Gironde  – Toute l’année
https://mushgironde.wixsite.com/home
Contact : 06 25 10 48 28
mushgironde@gmail.com 

En bonus : L’agence locale Chemins solidaires propose des séjours pour découvrir “La Gironde Autrement” qui intègrent l’activité cani-rando. Que demandez de plus ?!