Pédestre

Le circuit des villas canaulaises

Distance : 2,4 km
à pied
Durée : 1h
Difficulté : Facile
Départ : LACANAU
Littoral
Urbain
Télécharger :

LACANAU

Lacanau Océan, connu mondialement pour ses spots de surfs et
ses belles plages, cache dans ses rues de magnifiques villas du
début du XXème siècle.

Nous sommes en 1906, le train de plaisir à vapeur entre en gare, le petit matelot vous accueille à bras ouverts…

Le temps d’une promenade, remontez le temps et laissez-vous séduire par le charme de ce patrimoine architectural pittoresque.

Cette station balnéaire a réussi à évoluer avec le temps et à
s'adapter aux changements. Aujourd’hui, nous y venons non
seulement pour le surf mais aussi pour sa nature préservée et ses
multiples activités.

Votre itinéraire

1

La Fresque du Centenaire

En sortant de l’office de tourisme, dirigez-vous vers la droite. Arrêtez-vous sur le côté de la salle de l’Escoure pour admirer la fresque peinte qui représente l’arrivée du train en 1906. Elle a été réalisée par P. Hauselman en 2006 à l’occasion des 100 ans de Lacanau Océan.
2

Les allées Pierre Ortal

Revenez sur vos pas, passez devant l’office pour continuer tout droit au rond-point sur l’avenue de l’Europe. Au rond-point suivant, prenez les allées Pierre Ortal en face de vous. Vers le début de l’allée, sur votre gauche, vous apercevez Les Genêts (1905/1906) avec ses boiseries jaunes. C’est l’une des plus anciennes villas de la station. Juste après vous pouvez apercevoir la « Maison bleue », anciennement villa Mar y sol, (1933).
3

Le front de mer et le coeur de la station

Continuez jusqu’au rond-point de l’océan puis prenez le boulevard du front de mer sur la droite. Très vite vous apercevez sur la droite la villa emblématique Les Mouettes, avec ses éléments architecturaux pittoresques : brique ocre et rouge, façades avec chaînes d’angle… Avancez sur le Boulevard pour admirer, tout au bout, la villa Yora admirablement restaurée et son toit en forme de cloche. Revenez légèrement sur vos pas puis tournez à gauche et prenez la rue A. Lagueyte. Vous pouvez admirer de part et d’autre des villas canaulaises typiques. Au rond-point, prenez la première rue sur votre droite : l’avenue Pierre Lotie. A l’angle de cette avenue avec l’avenue Jules Ferry se trouve la villa M’Arena (1940) face à l’océan, seule bâtisse du style néo-basque dans ce quartier. Continuez sur l’avenue Jules Ferry, un peu plus loin la villa La Vague (1910) dénote avec sa couleur rose. Elle reflète le style Belle Epoque voulu pour la station par le fondateur Pierre Ortal et l’architecte Pierre Durand.
4

La villa Plaisance

Au rond-point suivant, prenez la rue du Docteur Darrigan. Arrivez au bout de la rue, traversez et observez la Mairie annexe face à vous, aussi appelée villa Plaisance (1906). De l’autre côté de la route se trouve Stella (1906) avec son belvédère. Sur votre gauche vous apercevez le square Pierre Ortal, père fondateur de Lacanau Océan, et juste derrière la villa Chambrelent (1920).
5

De la Mairie annexe au chalet Miramamr

Empruntez maintenant la rue Jacquemin Perpère directement sur votre droite après la mairie annexe. Sur votre droite se profile la villa Chantecler (1915) et ses surprenantes fenêtres avec leurs bandeaux de pierres taillées. A droite au n°12, remarquez l’originalité de cette villa avec les portraits en terre cuite de Tony et Ginette les deux premiers propriétaires. Continuez et passez devant un petit parc, au fond la villa Ismée au numéro 20 de la rue (1925). A gauche, au coin de la rue A. Dumas, se tient la villa Monette (1910) sur laquelle vous pouvez admirer le splendide monument de marqueterie en pierre. Retournez-vous et, juste en face, le chalet Miramar prend place (1924), à l’architecture originale et unique.
6

D'Ubu à Douce Brise

Suivez le panneau « cabinet médical » en continuant la rue J. Perpère. Sur votre droite, juste après le cabinet, vous pouvez voir la villa UBU (1907). Tournez ensuite à droite sur la rue Pierre Durand. Un peu plus loin vous tombez alors sur un des plus beaux modèles de villas de style néo basque : Tirrita (1926) au numéro 21. Toujours sur cette route, plus loin sur votre droite, La Favorite (1933) s’offre à vous. C’est l’une des plus belles villas de style régionaliste Bassin d’Arcachon. Presque directement sur votre gauche, Sigurd (1916), villa sur laquelle apparaissent aussi les noms Nicole et Guy, est l’archétype des villas de la fin du pittoresque mélangé au style régionaliste Bassin d’Arcachon. Un peu plus loin sur la droite se tient Douce Brise (1925) et sa jolie frise en bois ajouré.
7

De la villa Jeanna à l'Office de Tourisme

Dirigez-vous vers la rue E. Faugère, en face se dresse l’imposante villa Jeanna (1907). En descendant la rue E. Faugère vers la gauche de Jeanna, vous apercevez la villa Cerbère au n°18/20 (1907) sur la gauche, la maison des gardiens du « château Faugère » à l’époque, entièrement rénovée. Plus bas à droite, vous faites connaissance avec Chantemer et Mimi Pinson (1908), dont le portrait est sculpté, et ses frises en céramique. Avez-vous trouvé la coquille Saint-Jacques ? Juste après, admirez et comparez deux villas du début des années 1920, de style régionaliste Bassin d’Arcachon : Thaïs et la villa les Genêts avec son mur en briques rouge et ocre. Continuez sur cette rue en direction de l’office. Avant de revenir à l’office de tourisme, jetez un coup d’œil à la façade de derrière de la villa plaisance. Admirez la tour en façade nord et l’architecture est de cette villa du plus pur style balnéaire au début du XXe siècle.

Points d'intérêt

La Villa Plaisance

La fresque du centenaire

À découvrir

Voir le tracé

2

Le sentier de la Berle : un sentier naturellement fun !

lacanau
3,2 km
à pied
Durée : 1h30
Difficulté : Facile