Boucle du Haros

SAINT-YZAN-DE-SOUDIAC

Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (6)
Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (12)
Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (10)
Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (11)
Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (13)
Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (8)

Description

La boucle du Haros, porte le nom d'un ruisseau affluent de la Saye. Rattachée à la commune voisine de Saint-Savin avec la Révolution française, Saint-Yzan gagne son autonomie à la fin du XIXème siècle en profitant de l’arrivée du chemin de fer qui permet un développement important. A l’ouest de la commune, à proximité immédiate de la mairie et du collège, vous découvrirez la petite église construite au XIIème siècle qui témoigne de l’ancienneté de la paroisse. Remaniée en partie au XVème siècle, l’église conserve sa silhouette romane et quelques modillons sculptés.La campagne offre à la contemplation une belle variété de paysages où alternent délicatement le vignoble, les prairies et la pinède. Depuis les hauteurs on admire la vue imprenable sur toute la vallée et par beau temps on peut voir le Pont d’Aquitaine porte d'entrée de Bordeaux.

    Les données du parcours

  • Départ : SAINT-YZAN-DE-SOUDIAC
  • Arrivée : SAINT-YZAN-DE-SOUDIAC
  • Non balisé

Points d'intérets

Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (7)
L'ancienne école

L’ancienne école du village, accueillant à présent le collège du canton de Saint Savin, déploie en bordure de la route sa longue façade rythmée par des pavillons, séparant distinctement les classes des garçons et celles des filles. Les nombreuses ouvertures, soulignées par des pierres de taille en saillie procurent aux classes la luminosité et confort nécessaire aux études. Construite en 1893, quelques années après les grandes lois scolaires, l’école va bénéficier d’agrandissements successifs. Aujourd’hui le collège du « Val de Saye » peut accueillir environ 700 élèves provenant des communes alentours.

Découverte du vignoble

En sortant de Saint-Yzan, la campagne composée de prairies, de vignes, de petit bosquets, mêlant feuillus et pins, offre un paysage tout en nuance et légèrement vallonné. La petite route qui rejoint Saint-Mariens permet de prendre au niveau des vignes de Gourdet un peu de hauteur et d’apprécier le panorama sur la campagne environnante et sur le vignoble planté à flanc de coteaux. C’est sous l’appellation Blaye-Côtes de Bordeaux que le vin produit sur ce territoire est commercialisé.

Légende

La légende dit qu’en 1794, vivait une famille de meunier, une veuve Marie et son fils, Jean. Ils rendirent malade les habitants en parsemant de la cendre dans la farine. Ils furent tout d’abord condamnés à rembourser chaque individu, de farine qu’il devait avoir à leur ration et à distribuer cent cinquante livres en faveur des plus nécessiteux de la commune. Mais le jugement ne s’arrêta pas là ! Un commissaire nationale, de passage à Blaye, ordonna leur exécution par décapitation jugeant le crime trop grave, le pain n’était plus comestible ! Il ordonna donc que la guillotine quitte Bordeaux pour se rendre à St Mariens ! Marie et Jean subirent alors la peine de mort sur la place publique ! La côte de la Rapine devint ainsi côte de la Guillotine.

Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (11)
L'artisanat tuilier

La tuilerie fabrique des tuiles en terre cuite, selon le même procédé que les ancêtres mais évidemment en intégrant le modernisme des machines. Ses productions sont réalisées sous l’égide du label « Terre de Gironde », dont fait elle fait partie avec deux autres entreprises du canton. Construite au début du XXème siècle, la tuilerie est rachetée et modernisée en 1966. L’argile, acheminée depuis la commune de Lapouyade, est dans un premier temps stockée à l’air libre afin, qu’elle soit plus facile à malaxer et à façonner. Les tuiles sont ensuite stockées pendant 3 jours dans un séchoir à 60 degrés. Pour la cuisson, elles sont introduites sur des wagonnets dans un four tunnel à gaz de 40 m de long.

Haros-Crédit-photos_Office_Tourisme_LNG (13)
La forêt de pins

Le pin maritime est exploité ici sur de vastes espaces. Cette culture forestière a permis la mise en valeur des terrains sablonneux qui affleurent sous le couvert végétal composé de fougère, de bruyère et d’ajonc. La pinède est quadrillée de larges chemins d’exploitation rectilignes permettant l’accès aux différentes parcelles étagées en fonction de l’âge des semis parfois interrompu par des clairières.

Étapes

1
Etape 1 - Départ

Dos à l’église, prendre à gauche et longer le collège par la rue du Collège. Ensuite tourner à gauche le Chemin de la Marnière. Après le petit bois, prendre à droite rue Gabriel Peri. Au bout continuer sur la droite et arrivé au hameau « La Coudre », tourner à droite. Poursuivre tout droit, sur 2km, sur la charmante route entourée des vignes de « Gourdet ».

2

Arrivé à la D18. Tourner à gauche. Après avoir passé la mairie, prendre à droite la rue de la Forge en direction de Cézac. Plus bas bifurquez à droite avant de rejoindre sur la gauche la route de Civrac au niveau de l’église. A 200m prendre à droite et suivre jusqu’au vignoble. Empruntez sur le chemin sableux à droite entre les vignes, jusqu’à la départementale.

3

Traverser la D18. Vous passez le lieu-dit La Guillotine, anciennement la Rapine. Poursuivre la petite route jusqu’à « La Grave ». Dans le hameau, tourner à droite puis à gauche vers « Le Moulin de la Grave ». Poursuivre sur la petite route sinueuse en restant sur la voie principale et suivre sur 1,5km. Tourner à droite et virer à gauche après la tuilerie.

4

Traverser la D250 et suivre tout droit. Après le passage de la voie ferrée désaffectée, tourner à droite à la patte d’oie. S’engager sur la piste empierrée dans l’ancien Massif forestier de la Double. Poursuivre tout droit sur 2km. Ensuite tourner à droite puis encore à droite et continuer en direction des maisons. Après ces dernières, bifurquer à gauche et suivre sur la droite. Au bout du chemin, tourner à droite.

5

A la prochaine intersection tourner à droite. S’avancer sur la gauche pour observer la Saye. Arrivé dans les derrières de Saint Yzan. Emprunter tout droite la rue du bourg puis tourner à la deuxième à gauche rue du 19 mars 1962 et poursuivre jusqu’à l’église.


A proximité

Gîte de Moquet

Hébergements locatifs (meublés et chambres d'hôtes)

Gîte de Margaux

Hébergements locatifs (meublés et chambres d'hôtes)

Gîte de Recappé

Hébergements locatifs (meublés et chambres d'hôtes)