Les deux ponts de Bordeaux

BORDEAUX

DSC03239
DSC03255

Description

Du pont de Pierre au pont Jacques Chaban Delmas, du plus ancien franchissement de la Garonne au plus récent, cette boucle vous fera voyager dans le temps, des façades historiques du XVIII ème siècle aux aménagements les plus modernes de la ville, comme la cité du vin. Tout le secteur traversé est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, gage d’une magnifique balade au cœur du centre historique de la cité.

    Les données du parcours

  • Départ : BORDEAUX
  • Arrivée : BORDEAUX
  • Dénivelé : Array m
  • Dénivelé négatif : 30 m

Points d'intérets

DSC03235
Place des Quinconces

Réputée plus grande place d’Europe, la place des Quinconces tire son nom du positionnement des soldats du temps du puissant château Trompette, forteresse aménagée par Vauban, autant pour protéger la ville des invasions par le fleuve que pour surveiller l’impétueuse population bordelaise, encore peu soumise au roi de France.

DSC03233
Place de la Bourse

Symbole de l’apogée du port de Bordeaux, elle en était au XVIIIème siècle le centre névralgique. C’est l’intendant Tourny qui l’a conçue. Lors de l’aménagement des quais et du tramway, elle a été débarrassée de toute circulation automobile et un miroir d’eau lui fait face. Les bâtiments abritent aujourd’hui le musée des douanes et les locaux de la chambre de commerce et d’industrie de Gironde.

DSC03251-2
Le pont de Pierre

Le pont de Pierre est le premier à avoir réuni les deux rives de la Garonne. Dès 1807, Napoléon Premier voulait disposer de ce pont pour faciliter le transport de ses troupes vers l’Espagne, mais les ingénieurs à cette époque maîtrisaient mal les techniques de construction sur un large fleuve, en milieu vaseux et soumis au fort courant de marées. Après plusieurs échecs, Claude Deschamps et Jean-Baptiste Billaudel mettent au point une technique utilisant la sédimentation naturelle sur le lit du fleuve et allégeant la structure en laissant du vide à l’intérieur de l’ouvrage. Parallèlement, sous la houlette du banquier armateur Balguerie Stuttenberg, une souscription est levée. Après plusieurs années de chantier, le pont est ouvert à la circulation des charrettes, chevaux et piétons, moyennant péage, en 1822, soit un an après la mort de Napoléon Ier. La décoration du pont lui rend hommage.

La gare d'Orléans

La gare d’Orléans Inaugurée en 1852, et alors fleuron de l’architecture néo-classique, elle était le terminus des trains en provenance de Paris. Les voyageurs en correspondance vers le sud devaient traverser le pont à pied ou en calèche pour se rendre à la gare Saint Jean qui n’était alors qu’une modeste bâtisse… En 1860, l’ingénieur Gustave Eiffel conçoit la passerelle métallique et la gare Saint Jean devient alors la gare centrale de Bordeaux. Privée de voyageurs, la gare d’Orléans devient une gare marchandises, puis est sortie du réseau ferroviaire. C’est maintenant un complexe cinématographique, ayant su préserver toutes les façades dans leur apparence d’origine.

DSC03245
La cité du vin

Elle a été conçue comme un site de loisirs unique dédié au vin en tant que patrimoine culturel, universel et vivant. Ce voyage spectaculaire autour du monde, à travers les âges dans toutes les cultures et civilisations, se termine par un tour en haut du belvédère pour admirer la vue panoramique sur Bordeaux.

DSC03246
Le pont Chaban Delmas

Le pont Jacques Chaban Delmas est le plus récent construit sur la Garonne. Inauguré en 2013, après 10 ans d’études et de travaux, sa conception est exceptionnelle, car la travée centrale se soulève pour laisser passer les paquebots et grands voiliers. De larges allées en encorbellement sont réservées aux piétons et vélos, elles sont construites à l’extérieur des piles donnant ainsi une vue optimale sur les rives et de loin, on ne distingue que la ligne du tablier, pour une vision légère et fluide de l’ouvrage. L’éclairage du pont a été travaillé afin de souligner la pureté de ses lignes et il utilise des diodes électroluminescentes, économes en énergie. La couleur des pylônes change en fonction de la marée : bleu outremer à marée haute et vert Véronèse à marée basse.

Étapes

1
Etape 1 - Départ

Stations de tramway ligne B et C et arrêts de bus du pôle d’échanges Quinconces à Bordeaux. traverser la place sous les platanes entre les allées d’Orléans et de Münich en direction du fleuve. Traverser les quais et voies de tramway au carrefour à feu et approchez- vous de l’eau. Le cheminement est aménagé entre les garde-corps et des carrés de plantations, à la façon des jardins des simples du moyen-âge. En toutes saisons, les jardiniers de la ville y cultivent des plantes et des fleurs locales, pour le plaisir de tous. Vous passez devant la place de la Bourse et le miroir d’eau. Continuez sur le quai. Sur votre gauche, se succèdent les pontons aménagés pour accueillir les paquebots de croisière. Bordeaux est une des dernières escales de centre-ville encore accessible pour les grands navires, elle est ainsi très prisée des croisiéristes, avec une cinquantaine d’escales programmées chaque année. Quelques voiliers de prestige y accostent également occasionnellement, comme l’Hermione ou le Belem. Contournez la maison écocitoyenne par la gauche, laissez sur votre gauche l’allée qui conduit sous la première arche du pont de Pierre et prenez le trottoir qui monte vers le pont. Tournez à gauche pour passer dessus. Vous avez alors une belle vue sur la rive droite et la rive gauche en profitant de la courbe décrite par le fleuve qui a valu à Bordeaux le surnom de « port de la lune ». Vous pouvez reconnaître les toits pointus de la porte Cailhau, les flèches des cathédrales Saint Michel et Saint André et s’il fait beau, l’étincelante statue de la vierge Marie, au sommet de la tour Pey Berland. Arrivé au bout du pont, traversez le quai et dirigez-vous vers la station de tramway Stalingrad.

2
Etape 2 - Stalingrad

Depuis la station de tramway, dirigez-vous vers le quai de Queyries, sans le traverser et descendez le sur le trottoir côté ville jusqu’à l’allée Serr. Traversez le quai au carrefour à feu, puis la rue Sem. Vous passez devant l’ancienne gare d’Orléans et accédez à une plate-forme d’où vous aurez une belle vue sur le pont de Pierre et les pontons d’accueil de bateaux de taille moyenne, croisière fluviale, le batcub, et autres navires de plaisance. Revenez sur la voie partagée piétons/vélos en bordure du quai et continuez sous les grands platanes. Par endroit, vous pouvez lire quelques plaques où figurent des textes poétiques d’auteurs célèbres. Sur votre droite, l’entrée du jardin botanique vous invite à le visiter. Ouvert en 2001, il présente une galerie des milieux où sont reconstitués les différents paysages de l’Aquitaine. Arrivé à l’entrée du parc aux Angéliques, rejoignez la voie verte et laissez les installations sportives sur votre gauche. Un peu plus loin, à droite, l’espace Darwin mérite aussi un détour. Aménagé dans l’ancienne caserne Niel, c’est un lieu alternatif où se mêlent brasserie, épicerie bio, espace de co-working, skate parc, murs tagués, vieux mobil-homes et jardin écologique… le tout dans une sympathique ambiance de récup et d’économie solidaire. Plus loin, préférez la piste en enrobés à droite plutôt que la voie pavée. Vous longez alors les installations d’entreprises de réparation navale, rappelant la vocation initiale des lieux : toutes activités liées au transport maritime et fluvial. Arrivé en vue du pont, tournez à droite et complètement à gauche pour accéder à la bande réservée aux piétons et vélos. En traversant le pont, vous profitez de la vue sur les quais des deux rives et sur le fleuve majestueux. Entre autre, la silhouette futuriste de la cité du vin se détache sur votre droite. Arrivé au bout du pont, traversez la chaussée au carrefour à feu, puis traversez le quai afin de parvenir à la station de tramway cité du vin.

3
Etape 3 - Cité du vin

Depuis la station de tramway, traverser le quai et la chaussée du pont au carrefour à feu et longez le hangar de Cap Sciences en direction du fleuve. Vous êtes sur le quai de Bacalan, surnommé quai des Marques. Vous cheminez le long de l’eau et sur votre droite se succèdent boutiques et terrasses de cafés restaurants. Ils sont aménagés dans les anciens hangars réhabilités du port de Bordeaux. En effet sous le second empire et jusque dans les années 1920, le port se développe côté nord, car au sud, le pont de Pierre empêche désormais la circulation des navires. Des quais verticaux sont construits pour l’accostage des bateaux et toute une série de hangars pour le stockage des marchandises, le tout protégé par de hautes grilles. Aujourd’hui, les installations du port de commerce sont parties encore plus au nord, de Bassens à Ambarès, libérant ainsi tous ces espaces pour les activités urbaines. Le dernier hangar est le hangar 14, c’est un lieu d’expositions et d’événements bien connu. Vous arrivez alors quai des Chartrons Ensuite, vous passez le skate park puis un parc de jeu pour enfants et le lieu du marché du dimanche matin. Sur votre gauche, vous aurez sans doute l’occasion de voir quelques paquebots de croisière fluviale amarrés au quai. Le temps d’un repas, d’un jour ou d’une semaine, ils vous proposent un tour sur la Garonne, l’estuaire de la Gironde ou la Dordogne. Au droit du cours Xavier Arnozan se dresse la bourse maritime, façade classique du XIXème siècle décorée de rostres en forme de bateau. Vous arrivez quai Louis XVIII. Les grands platanes vous signalent l’arrivée place des Quinconces, traversez alors le quai et les voies du tramway au carrefour à feu. Au bout de la place se dressent deux colonnes, de style néo classique, elles symbolisent le commerce et la navigation. Traversez la place sous les platanes et rejoignez les stations de transports en commun.


A proximité

La Boca Foodcourt

Restauration

Brasserie Au 33

Restauration

Le Pavillon Fonteneau

Hébergements locatifs (meublés et chambres d'hôtes)