Retour au Blog

Jusqu’au 8 mai 2016, l’abbaye de la Sauve-Majeure accueille l’exposition photographique “Le Temps du Silence”.

« Dans ce monde qui ne nous laisse que peu de temps pour réfléchir, peu de place pour nous exprimer, peu de moments pour nous arrêter, comment définir les rencontres qui justement ont fait naître nos plus intenses émotions, celles des mouvements de l’âme et du cœur, celles précisément que l’on découvre lentement lorsque l’on prend le temps de cette halte nécessaire. » Bruno Rotival

Sans ostentation ni affichage religieux, Bruno Rotival a consacré 40 ans de sa vie à saisir l’insaisissable au coeur des monastères, de la sphère communautaire à la cellule solitaire de ces lieux hors du temps.

Après le château du Clos de Vougeot et l’abbaye de Cluny en Bourgogne, puis l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue, l’abbaye de La Sauve-Majeure est heureuse de présenter cette exposition, comprise dans le droit d’entrée sans supplément de tarif. Une vingtaine de tirages de très grand format (2 x 3 mètres) sont disposés sur le site, complétant ainsi la visite de l’abbaye. Née d’une commande du Conseil Départemental de Vendée pour le prieuré de Grammont, l’exposition retournera ensuite en Vendée pour l’été 2016.

Les éditions Zodiaque ont par ailleurs consacré un beau livre à Bruno Rotival fin 2015 : “Le choix du silence”, préfacé par Frédéric Mitterrand, avec des textes de François-Xavier Verger.
Bruno Rotival sera présent le samedi 26 mars après-midi à La Sauve-Majeure en partenariat avec l’Escale du Livre de Bordeaux pour une visite suivie d’une rencontre-signature de cet ouvrage à l’accueil-librairie de l’abbaye.
Une navette Bordeaux/La Sauve partira de la Place Stalingrad (Bordeaux) le 26 mars à 14h (rendez-vous à 13h45). Retour prévu à 18h. Réservation indispensable
Tarif : 5 € et 8 € (entrée à l’exposition + aller-retour en navette).

L’abbaye de la Sauve-Majeure

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des Chemins-de-Saint-Jacques-de-Compostelle et Grand Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe, cette abbaye bénédictine fut érigée en 1079 au cœur d’une vaste forêt (« sylva major »). Puissante seigneurie foncière, elle contrôlait de nombreux prieurés en Espagne et en Angleterre. L’ensemble grandiose qui subsiste autour des vestiges de l’église abbatiale, de la salle capitulaire, du cloître, du scriptorium et du réfectoire est représentatif de l’art roman, et comporte de célèbres chapiteaux sculptés. Enfin, la tour-clocher présente une vue remarquable sur tout l’Entre-Deux-Mers.

L’abbaye de La Sauve-Majeure est ouverte au public par le Centre des Monuments Nationaux.

  • Visite de 10h30 à 13h et de 14h à 17h30 tous les jours sauf lundi
  • 7, 50 € (billet jumelé avec le Château de Cadillac : 10 €)
  • Tarif réduit 6 €

Abbaye de la Sauve-Majeure
14 rue de l’Abbaye – 33670 La Sauve-Majeure
05 56 23 01 55
abbaye.sauve-majeure@monuments-nationaux.fr
www.la-sauve-majeure.monuments-nationaux.fr

Les commentaires sont fermés