Menu

Le classement des Offices de Tourisme

Gironde Tourisme accompagne les offices de tourisme dans leur démarche de classement en catégorie.

Depuis le 1er juillet 2019, il existe 2 catégories de classement.

La préfecture de la Gironde travaille en collaboration avec Gironde Tourisme pour l’instruction des dossiers afin que leur complétude soit vérifiée (Attention, la préfecture n’acceptera pas de dossier qui n’aurait pas été pré-étudié par Gironde Tourisme).

Nathalie CLAUZEL est en charge de l’accompagnement des offices de tourisme dans leurs démarches de classement, soit :

  • En fournissant les informations nécessaires et en vérifiant les pièces du dossier transmis
  • En aidant l’office de tourisme via  un accompagnement sur site dans le cadre de l’animation de la démarche qualité collective (voir formules)Cadre-plaque-CatA-gorie-I

A quoi sert le classement des offices de tourisme ?

Les offices de tourisme peuvent se faire classer, dans le cadre d’une démarche volontaire. Le classement constitue un levier puissant pour renforcer le rôle fédérateur de l’OT au regard de l’action touristique à développer dans sa zone géographique d’intervention. Le classement de l’OT en catégorie II permet aux communes de sa zone de compétence d’obtenir la dénomination de commune touristique et le classement en catégorie I permet d’accéder au classement en station de tourisme qui constitue la reconnaissance d’un accueil d’excellence.

Pourquoi un nouveau classement ?

Le classement mis en place à la fin de l’année 2010 a permis une professionnalisation des offices de tourisme, en définissant 3 modèles de structures en fonction des ambitions de la collectivité. Il s’appuyait sur 48 critères assez hétérogènes, en intégrant beaucoup d’éléments sur l’organisation et la gouvernance interne de la structure et un accent mis sur l’accueil physique des touristes davantage que sur la relation numérique. Il n’y avait pas de différentiation suffisante entre le classement en catégorie II et III et cette distinction n’avait pas de conséquence juridique par ailleurs. La suppression de la catégorie III simplifie la réglementation et redonne de la cohérence au système dans son ensemble.

La réforme du classement des offices de tourisme de 2019 s’appuie sur deux principes : la simplification administrative et une meilleure articulation avec la dénomination touristique des communes ou leur classement en station de tourisme. La simplification correspond à la nécessité d’adapter le droit pour être à la fois plus pertinent et efficace.

La nouvelle grille tend à une plus grande objectivité des critères, le choix des thématiques est davantage orienté vers les services rendus aux touristes plutôt que sur l’organisation et la gouvernance interne de la structure. Cette revue des critères a ainsi permis de réduire le nombre de critères de 48 à 19, traduisant certaines orientations fortes :

  • le maintien d’un accueil physique de qualité, notamment pour la clientèle étrangère ;
  • un renforcement du recours aux nouvelles technologies (site internet multilingue et réseaux sociaux) pour l’information du public (avant et pendant le séjour) et le traitement de la satisfaction de la clientèle (après le séjour).

Quel est l’impact du nouveau classement sur les offices déjà classés ?

La nouvelle réglementation est entrée en vigueur le 1er juillet 2019 pour les nouveaux dossiers déposés en préfecture à partir de cette date. Les offices classés sous l’empire de l’ancienne réglementation conservent leur classement, même en catégorie III, jusqu’à la date d’échéance fixée par l’arrêté préfectoral. Les communes peuvent également demander la dénomination touristique ou le classement en station de tourisme sur la base du classement de l’office de tourisme prononcé avant le 1er juillet 2019.

Quelle est la procédure de classement ?

La collectivité de rattachement doit solliciter le classement en catégorie I ou II, sur proposition du directeur de l’office de tourisme. La délibération, accompagnée d’un dossier attestant du respect des critères de classement, est adressée au Préfet de département, qui dispose d’un délai de 2 mois après réception du dossier complet pour se prononcer.

Le format du dossier de demande de classement est libre, il doit présenter de manière claire et synthétique comment les différents critères fixés par l’arrêté du 16 avril 2019 sont remplis. Gironde Tourisme fournit une trame qui reprend chaque critère et les éléments attendus pour chacun.

Le classement est prononcé par arrêté préfectoral pris pour une durée de cinq ans au vu des éléments du dossier. Cet arrêté préfectoral est transmis à la DGE qui tient à jour un tableau de classement des offices de tourisme.

Les modèles du dossier de classement 

Un dossier de classement complet comprend : un courrier de demande du classement adressé à la Préfecture de la Gironde, une délibération demandant le classement de l’OT et le dossier de réponse aux critères. Le dossier doit être déposé en version numérique uniquement.

Lorsque que votre dossier est complet, vous l’adressez à Nathalie Clauzel sous format numérique (partage de dossier Google Drive, clé usb, Wetransfer, …). Après vérification de sa complétude, votre dossier sera transmis dans les plus bref délais à la Préfecture. Dès réception, cette dernière dispose d’un délai de 2 mois pour rendre sa décision (elle pourra formuler des demandes d’informations complémentaires qui suspendent alors ce délai).

Le classement est attribué pour une durée de 5 ans.

Ancodea : un outil d’auto-évaluation

L’outil d’auto-évaluation Classtou auparavant mis à disposition par Offices de Tourisme de France n’a pas été mis à jour avec la version 2019 du référentiel.

La MONA met à votre disposition l’outil d’auto-évaluation ANCODEA. Nathalie CLAUZEL est à votre écoute pour vous accompagner dans l’utilisation de cet outil.

Faites-nous part de vos remarques

Contribuer

Vos interlocuteurs

Nathalie CLAUZEL

POLE DIRECTION

Responsable du réseau des Offices de Tourisme et de la qualité interne
Tél. 05 56 48 91 23