Menu
Le 31 juillet 2020

Conjoncture touristique mi-juillet 2020

Après la période de confinement, qui a durement touché le secteur du tourisme, la saison touristique s’annonçait compliquée. 

Aussi, sans surprise compte tenu d’un démarrage traditionnellement tardif de la saison dégradé par le contexte économique et sanitaire, la première quinzaine de juillet n’a pas fait le plein en Gironde. La fréquentation n’est ainsi qualifiée de “satisfaisante” que par 11% des professionnels répondants, même si elle est jugée “plutôt satisfaisante” par 39% d’entre eux. Tous territoires et activités confondus, la baisse de fréquentation française serait de l’ordre de 13% en moyenne par rapport à la même période de 2019, celle de la fréquentation étrangère de l’ordre de 62%.

A mi-juillet, les perspectives de fréquentation française pour la haute saison sont très partagées : positives sur le littoral avec une majorité de professionnels (59% pour le Bassin d’Arcachon et 53% pour le littoral du Médoc) affichant des réservations françaises équivalentes voire en hausse par rapport à 2019 et, à l’inverse, défavorables sur les autres territoires, avec un niveau de réservation de la clientèle française inférieur à celui de l’an passé pour 80% des professionnels à Bordeaux et dans la Métropole et 69% d’entre eux dans l’intérieur du département.

Le niveau de réservation des clientèles étrangères est, quant à lui, bien inférieur à celui de l’an dernier à la même période sur tous les territoires et pour tous les secteurs d’activité.

Les résultats de l’enquête réalisée entre le 15 et le 20 juillet dans la note en téléchargement.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *