Nos destinations

Blaye – Bourg – Terres d’Estuaire

Tantôt viticole, elle charme les épicuriens. Indiscutablement architecturale, elle ravit les amateurs d’histoire. Résolument nature, elle séduit les rêveurs. La Haute-Gironde c’est une douce parenthèse à moins de 50 km au nord de Bordeaux. Blaye-Bourg-Terre d’Estuaire, c’est tout un programme… suivez le guide, on vous emmène. 

Les incontournables

La citadelle de Blaye

  • Cette forteresse est un véritable écrin d’histoire. On y déambule avec plaisir, à la rencontre des artisans d’art, des restaurateurs et autres commerçants qui font battre son coeur toute l’année. Dans ce joyau architectural, on prend très vite la mesure de l’art militaire de Vauban et de ce Verrou qui a défendu vaillamment l’entrée de l’Estuaire. Pour pimenter un peu la balade, optez pour une visite pas comme les autres : par les souterrains, en mode escape game, en famille sur la piste de Robin ou encore dans les pas des Hommes qui cultivent fièrement le micro-vignoble du Clos de l’Echauguette, dans l’enceinte même de la citadelle. 
    En bonus, les panoramas sur l’Estuaire, depuis la Place des armes, sont tout simplement renversants.
  • Terres d’oiseaux 
    Dans cette partie reculée de la Gironde, le dépaysement est total. Au pied du Port des Callonges, au bord de l’Estuaire, un biotope exceptionnel s’étend sur plus de 116 ha : les marais. Ici, les oiseaux sont rois. Qu’ils soient migrateurs, hivernants, nicheurs ou simplement occasionnels, il vous faudra patience et discrétion pour pouvoir les observer. A travers les sentiers de découverte, les plateformes ou encore les observatoires, les occasions ne manqueront pas, on vous le garantit ! Un conseil ? Ouvrez l’oeil. Et à défaut des oiseaux, vous pourriez bien tomber nez à nez avec une oeuvre d’art… mais chut c’est un secret.
  • Pair non Pair 
    Décrypter les dessins de la préhistoire, en voilà une activité pas comme les autres ! Dans l’une des plus anciennes grottes ornées au monde, marchez dans les traces de François Daleau. 
    Des gravures datant de 30 000 ans avant notre ère, aux dizaines de milliers d’outils et d’ossements animaux, vous toucherez du doigts les mystères de nos ancêtres. Bon plan : la visite est gratuite pour les moins de 26 ans. 
  • Village ancien de Plassac  
    Quand art et histoire se nourrissent l’un l’autre, ça donne le village mosaïque de Plassac. Ici, on conserve avec passion et précaution les vestiges d’une villa gallo-romaine. C’est ce petit bout d’histoire qui inspire au quotidien les artisans du bourg. Le parcours Terra Aventura “Sous les yeux de la bonne mer” est idéal pour découvrir les réalisations disséminées dans le village mais également pour prendre de la hauteur et admirer l’estuaire. On ne vous en dit pas plus… 
  • Le village de Bourg
    Pour apprécier toute la beauté de cet ancien village, choisissez la voie des eaux. Les croisières sont multiples et vous offriront une vue imprenable sur ce village perché en bord de Dordogne. Face à vous, la ville basse témoigne de l’activité portuaire jadis développée, quand la ville haute cache derrière ses remparts des commerces et des artisans d’art. 
    Ici, le village se visite en 10 trous ! Parce qu’il n’y a rien de tel qu’un mini-golf dans la ville pour allier sport et découverte culturelle, et ravir petits et grands. Les vendredis et samedis soir, au Bar à vin des Côtes de Bourg, une carte des vins digne de ce nom, des mets gastronomiques & le sunset sont au rendez-vous. Enfin, vous ne saurez repartir sans avoir traversé le jardin à la française de la citadelle, où roses anciennes et arbustes taillés au cordeau se volent la vedette.

Ne partez pas sans avoir goûté…

  • Les pralines de Blaye 
    Ces petites amandes cuites dans le sucre, qui craquent sous la dent… mmmm ! Impossible d’y résister. Pour certains, elles sont originaires de Montargis… mais en Gironde on sait très bien que c’est en 1649 dans les cuisines du Duc de Choiseul, Comte de Plessis-Praslin, que les pralines voient le jour pour “apaiser” les Bordelais en insurrection contre le pouvoir royal. Trèves de bavardages, aujourd’hui, la tradition perdure : les pralines sont cuites dans le sucre et tournées à la main. On aurait tort de s’en priver, n’est-ce pas ? 
  • La figue de bourg©
    C’est LA gourmandise sucrée, idéale pour accompagner une tasse de thé. Cette pâtisserie est à base de pâte d’amandes, de figues, de crème, d’alcool de figue et de chocolat. L’histoire raconte que le jeune Roi Louis XIV, en promenade dans un jardin, voulut cueillir une figue. Trop petit pour l’atteindre, un moine le souleva pour lui porter assistance… Un crime de lèse Majesté ! Heureusement, la Reine Anne d’Autriche le gracia. En souvenir, les habitants de Bourg plantèrent des figuiers et donnèrent naissance à la Figue de Bourg©.
  • Les asperges du Blayais
    On les reconnaît à leur couleur nacrée, blanche de la tête au turion ou bien violettes allant du rose au pourpre. Bien formées, elles ont la pointe serrée, et sont parfois légèrement courbées (ça fait tout leur charme). Et surtout quel goût ! La pointe est fondante, elles sont délicates et savoureuses, un équilibre parfait entre douceur et amertume. A n’en pas douter, un met qu’on aime savourer et partager.
  • Les vins
    Ici, le vignoble rassemble des hommes et des femmes passionnés, autour d’un nectar rouge puissant et boisé ou blanc, délicat et floral. N’attendez pas les portes ouvertes pour venir les rencontrer. Pour un déjeuner, un pique-nique, ou lors des Festibalades, le vignoble se déguste toute l’année, sans modération.

L’instant shopping 

Parce qu’on sait que vous êtes gourmands, on vous conseille “Les délices de l’estuaire”. C’est au coeur de la campagne blayaise que les confitures, sirops et chutneys de Corinne Pinto voient le jour. Quand les fruits frais et de saison mijotent lentement dans le chaudron en cuivre… humm on en a l’eau à la bouche. Pour l’apéritif : le chutney tomate-oignons va surprendre vos convives. Côté plat principal, la gelée d’ortie rehaussera viandes et légumes. Et pour le dessert, rien de tel qu’un coulis de mûres pour agrémenter une coupe de glace. Vous l’avez compris, il y a en a pour tous les goûts.

Sur les chemins…

…l’estuaire. Il est sans nul doute l’élément central de notre destination. On le traverse, on le navigue et surtout on l’affectionne. Pour apprendre à le connaître, les possibilités sont multiples : croisières commentées, kayak de mer, depuis Bordeaux ou le Blayais. Il regorge de trésors, à commencer par ses îles au nombre de neuf : Patiras, Bouchaud, Nouvelle, Pâté, Verte, Nord, Cazeau, Margaux, Macau. Comme des soeurs, elles ont chacune leur charme, leur caractère et se volent tour à tour la vedette. Quelque chose captive également tous les regards en bord d’estuaire…il s’agit des carrelets. Ces cabanes, aux longues jambes parfois fragiles, sont typiques des bords de la Gironde. On les aperçoit au loin, comme des gardiennes du littoral, discrètes et iconiques. 

Les carrelets

Le coup de  de la redac’ 

Que diriez-vous de partir déjeuner sur une île ? C’est dans un écrin de verdure au milieu de l’estuaire que le Refuge de Patiras vous convie à un cocktail sur le bout des doigts. Soucieux de l’île et de cet environnement exceptionnel,  le chef vous propose d’avril à octobre un repas de saison accompagné par les vins de Bordeaux. Quand vous débarquez sur l’île, on vous promet un dépaysement total et une vraie parenthèse de quiétude.

Suggestion Vous aimerez aussi

Citadelle de Blaye et Verrou Vauban

Citadelle de Blaye et Verrou Vauban

Estuaire de la Gironde et ses îles

Estuaire de la Gironde et ses îles

Brochures Blaye Bourg Terres d’Estaire

Brochures Blaye Bourg Terres d’Estaire