Le château de Cadillac incarne la toute-puissance de Jean-Louis de Nogaret de la Valette (1554-1662) premier duc d’Epernon, favori d’Henri III, qui le fait duc et pair de France, mais pas seulement. Vous pourriez être surpris, encore une fois, le patrimoine girondin peut être curieux et imprévisible.

Mini-cours d’histoire 

Jean-Louis de Nogaret de la Valette connaît un destin hors du commun et une fulgurante ascension : on espère pouvoir vous le dire avant que la sonnerie de fin de cours ne retentisse, mais sa chute n’en sera que plus lourde.  Colonel général de l’infanterie, gouverneur de nombreuses provinces, il construit un château à la mesure de son rang, loin de la cour. Opposé à Richelieu, le duc meurt en disgrâce, sous le règne de Louis XIII. Son fils Bernard, second duc du nom, achève les travaux entrepris : pavillon central, corps de logis, une aile par-ci, une clôture par-là, et la réfection du château est achevée. 

Juché sur un piton calcaire, à l’emplacement de l’ancien château féodal et sur l’emprise d’une partie de la bastide, le château de Cadillac a été élevé et décoré de 1598 à 1620. Il constitue l’un des premiers exemples d’architecture à la Française.

Cette magnifique demeure a reçu au XVIIe siècle les plus illustres visiteurs : Louis XIII, Anne d’Autriche, Richelieu, Mazarin, Louis XIV, mais aussi Molière. Quelles fréquentations!

Le château témoigne encore d’une double vie : palais magnifique, digne d’un roi, il devient après la Révolution la première prison pour femmes, caractérisée par des conditions de détention particulièrement difficiles et ce jusqu’en 1952.

Visite guidée 

Admirez, contemplez ce château édifié sur trois niveaux, et abritant les magasins, la boulangerie, les cuisines, les réserves, des forges et des ateliers, bref, tout ce qui fait la vraie vie de château ! Disposé en U autour d’une cour d’honneur, il est entouré de douves sèches et protégé par des bastions.
L’ensemble comporte d’élégantes baies à meneaux, de vastes appartements aux riches décors intérieurs, avec plafonds peints, s’il vous plaît, des lambris et huit cheminées monumentales de marbre et de pierre.

Les cheminées portent les chiffres du duc, de la duchesse ou encore d’Henri III et ont été créées par les artistes les plus renommés :
il fallait bien 8 cheminées pour incarner le faste à la girondine !

Le château est orné d’une collection de tableaux, meubles et tapisseries, tissées en partie dans les sous-sols du château. Malheureusement, toutes ces créations “maison” ont été détruites pour la plupart à la Révolution. Mais le château a retrouvé son allure d’antan, grâce à une exceptionnelle collection de tapisseries historiques des Monuments Nationaux qui magnifient ses intérieurs et qui permettent de se faire une idée de la splendeur du décor originel.

Ces dernières années, de nombreux travaux de restauration ont métamorphosé le château ducal, le restituant dans son état du XVIIe siècle. Des traces de son occupation carcérale ont toutefois été préservées pour le devoir de mémoire. Le château ducal accueille, d’autre part, chaque année, des expositions qui séduisent un large public.

Château ducal de Cadillac
Cadillac
Classé Monument historique – Monument national

Suggestion À proximité de l’Iconique

Spot géologique unique : la grotte d’huîtres

Spot géologique unique : la grotte d’huîtres

Domaine de Malagar

Domaine de Malagar

Boucle de Rions

Boucle de Rions