A l’instar de la cathédrale Saint-André, la basilique Saint-Michel possède son propre clocher séparé, et ici, on l’appelle affectueusement “la flèche”. On vous emmène à sa découverte, suivez-nous.

Mini-cours d’histoire

De style gothique flamboyant, elle est élevée à la fin du XVe siècle par les architectes Jean Lebas et son fils, originaires de Saintes, entre 1472 et 1492. Et c’est que notre flèche est un vrai symbole de résistance, vous allez voir. Frappée à plusieurs reprises par la foudre, faute de paratonnerre, la flèche du campanile est emportée par un ouragan en septembre 1768, ce qui ramène sa hauteur à 99 mètres, lui donnant un aspect tronqué. Plusieurs projets de restauration de l’édifice sont proposés, mais n’aboutissent pas.  En attendant, le clocher sert de socle à un télégraphe. Victor Hugo, de passage à Bordeaux en 1843, nous livre une description saisissante du clocher mutilé :

« La tour, quoique couronnée d’un bloc à huit pans et haut pignon, est fruste et tronquée à son sommet. On sent qu’elle est décapitée et morte. Le vent et le jour passent à travers ses longues ogives, sans fenestrages et sans meneaux comme à travers de grand ossements. Ce n’est plus un clocher ; c’est le squelette d’un clocher ».

La reconstruction de la flèche débute enfin en 1860, date à laquelle Paul Abadie (1812-1884), architecte du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris et de l’église Sainte-Marie de la Bastide à Bordeaux, entame les longs travaux de reconstruction qui ont été achevés en 1869. Paul Abadie double les six faces fragiles de la tour d’un mur épais. Les six contreforts sont prolongés et sommés par les figures des six hommes d’église ayant marqué l’histoire de Saint-Michel ou de Bordeaux (Saints Delphin et Paulin, papes Clément V et Paul II, archevêques Pey Berland et Arnaud IV de Canteloup).

Visite guidée 

Culminant à 114m de hauteur, la flèche offre un panorama unique sur Bordeaux, son fleuve et les environs. 235 marches mènent à la terrasse avec une vue plongeante sur le quartier très animé de Saint-Michel. La flèche est particulièrement saisissante et féérique le soir quand elle est illuminée. Son carillon de 22 cloches, restauré, égrène les heures et les quarts d’heure. Ne manquez pas d’écouter ses ritournelles !

Enfin, la base du clocher conserve une crypte qui a servi longtemps d’ossuaire, puis de lieu d’exposition des « momies » exhumées au XIXe siècle, lors l’aménagement de la place Maynard, ancien cimetière paroissial. Mais notre Carnet de secrets vous permettra de lire cette incroyable partie de l’histoire. 

La basilique Saint-Michel
Bordeaux
Classée monument historique, la basilique Saint-Michel est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Suggestion À proximité de l’Iconique

Balade à roulettes : Les deux ponts de Bordeaux

Balade à roulettes : Les deux ponts de Bordeaux

Musée d’Ethnographie

Musée d’Ethnographie

La Méca : la Maison de l’économie créative et culturelle en Nouvelle-Aquitaine

La Méca : la Maison de l’économie créative et culturelle en Nouvelle-Aquitaine