Bordeaux Métropole

Minicarte-Bordeaux-metropole2000 ans d’histoire et pas une ride ! Bordeaux, capitale mondiale du vin, rayonne dans son écrin du XVIIIe siècle, inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Et pour cause : c’est la commune qui possède le plus d’édifices protégés en France (363), juste derrière Paris ! Son centre historique concentre en effet un patrimoine architectural d’exception : le Grand Théâtre, la place de la Bourse et toute la façade des quais, le quartier des Chartrons, où naquit le négoce des vins de Bordeaux.

 

Bordeaux, capitale mondiale du vin inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO

Monument aux Girondins - Bordeaux © D.remazeilles - Gironde Tourisme

© D.remazeilles – Gironde Tourisme

Balade dans Bordeaux UNESCO

Enfourchez un VCub (notre Vélib à nous !) pour découvrir le quartier des Chartrons, qui s’étend du Jardin Public aux quais. Un conseil : rayonnez autour de la rue Notre-Dame. Ambiance assurée dans les nombreux cafés, galeries d’art et boutiques de déco, sans oublier les antiquaires. Faites étape au CAPC, Musée d’Art Contemporain situé dans un superbe entrepôt de denrées coloniales du XVIIIe siècle avant de rejoindre la place des Quinconces (la plus grande d’Europe) et sa « Colonne des Girondins ».

Quelques pas et vous voilà devant Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux qui vous accueille pour une initiation à la dégustation. Prolongez le plaisir au Bar à Vin situé au rez-de-chaussée. En sortant, direction le Grand Théâtre, joyau du XVIIIe siècle conçu par Victor Louis, aujourd’hui siège de l’Opéra National de Bordeaux.

Sautez ensuite dans le tram avec votre vélo (oui c’est possible en dehors des heures d’affluence !) direction l’Hôtel de Ville pour visiter la cathédrale UNESCO Saint-André et la Tour Pey-Berland. 231 marches à gravir pour avoir Bordeaux à vos pieds. Après cet effort, vous avez bien mérité une pause. Choisissez le quartier Saint-Pierre, qui abrite des petites places et ruelles où il fait bon déambuler. Toutes les générations s’y côtoient dans une ambiance joyeuse, orchestrée par de petits restaurants, bars et boutiques atypiques.

Vous êtes tout près désormais de la Place de La Bourse, l’un des plus exceptionnels ensembles architecturaux du XVIIIe siècle en Europe ; la nuit tombée, cette somptueuse façade néoclassique se reflète dans le Miroir d’eau, devenu en quelques années l’attraction favorite de Bordeaux.

Bordeaux de nuit © D.remazeilles - Gironde Tourisme

Bordeaux de nuit © D.remazeilles – Gironde Tourisme

Bon à savoir

Chaque premier dimanche du mois c’est « journée sans voiture » à Bordeaux : parfait pour découvrir la ville à vélo (ou en rollers) en toute sérénité.

Shopping ou croisière ? Les deux !

Pour les plus fashionistas d’entre vous, les rues Sainte-Catherine (la plus longue rue commerçante d’Europe avec ses 1,5 km) et Porte-Dijeaux seront votre royaume. Les boutiques de luxe (Cartier, Louis Vuitton, Hermès…) vous attendent dans le « Triangle d’Or », délimité par le cours de l’Intendance, le cours Georges Clémenceau et les allées de Tourny.

Bordeaux sous un autre angle, depuis la Garonne, ça vous dit ? Alors embarquez pour une croisière de 2h, un déjeuner ou un dîner-croisière. Et pourquoi pas une croisière dégustation en début de soirée ? Idéal pour admirer les façades UNESCO du « Port de la Lune » au soleil couchant, un verre de vin de Bordeaux à la main…

A voir également : les basiliques UNESCO Saint-Seurin et Saint-Michel, la Grosse Cloche, la porte Cailhau, les vestiges du Palais Gallien (amphithéâtre gallo-romain), le jardin botanique de la Bastide et la future Cité du Vin qui ouvrira ses portes en juin 2016.

Aux alentours de Bordeaux : rive gauche, à Pessac, la cité Frugès (conçue par Le Corbusier), les Châteaux Pape-Clément et Haut-Brion. A Blanquefort, sur la route du Médoc, Le Parc de Majolan (classé Jardin Remarquable). Rive droite, à Cenon, le Parc Palmer offre un superbe panorama sur la Garonne et Bordeaux.

A part du vin, on ramène quoi ?

Des cannelés bien sûr ! Made in Gironde (comme la crème Jock et le Cacolac), le cannelé est moelleux à l’intérieur, croquant à l’extérieur et doit son nom au petit moule en cuivre dans lequel il cuit.