Découverte

Château de Roquetaillade

Minicarte - Sud-Gironde-Graves-et-SauternesLe Château de Roquetaillade (Monument Historique) est l’un des fameux « châteaux Clémentins », ces palais-forteresses érigés au Moyen Age en sud Gironde par le pape Clément V (né Bertrand de Got à Villandraut). Il se distingue tant par ses imposantes structures défensives que par l’élégance de sa décoration intérieure, oeuvre du célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc. Fait unique en Gironde, le Château Roquetaillade est habité par la même famille depuis 700 ans !

Château de Roquetaillade, joyau médiéval du sud Gironde

Château Roquetaillade © Gironde Tourisme - JB. Nadeau

Château Roquetaillade © Gironde Tourisme – JB. Nadeau

Deux forteresses (XIe et XIVe siècles), six tours, un donjon et des douves : le Château de Roquetaillade est l’archétype même du château fort des livres d’histoire et de contes pour enfants. Son histoire a été marquée par deux importantes restaurations : l’une à la Renaissance, qui a laissé des cheminées monumentales, l’autre orchestrée par Viollet-le-Duc à partir de 1860. Dans le vaste parc entourant le Château, les arbres centenaires tutoient un pigeonnier du XIIe siècle, une chapelle ainsi qu’une métairie reconstituant la vie rurale autour de 1850, avec poules et cochons gascons, ânes des Pyrénées… Roquetaillade abrite également un élevage de vaches bazadaises et un vignoble (Graves Rouges, Graves Blancs, Graves Supérieures) !

Roquetaillade, chef d’œuvre de Viollet-Le-Duc

Roquetaillade est le seul exemple en France d’une opération complète exécutée par Viollet-le-Duc. Du mobilier aux tentures et peintures murales, toutes les pièces du Château ont été conçues dans un style gothique d’un extrême raffinement. Aidé par Edmond Duthoit, son assistant, Viollet-Le-Duc fit travailler les meilleurs artisans de France, installa le chauffage central et l’eau courante. Duthoit s’illustra particulièrement dans la réfection de la chapelle, d’inspiration arabo-byzantine avec sa charpente rouge, bleu et or, son autel en marbre polychrome et ses objets de culte en vermeil.

Un décor de rêve pour le 7e Art

Le Château a servi d’écrin à plusieurs tournages dont « Fantômas contre Scotland Yard » (1967), « Le Pacte des Loups » (2001) ou encore « Cartouche » (2009).