Découverte

Bastides et villages anciens de l’Entre-deux-Mers

Minicarte-Entre-deux-MersDans leur écrin de vignes, Les bastides et villages anciens de L’Entre-deux-Mers vous invitent à un passionnant voyage au cœur du Moyen Age. Redoutables murailles, portes fortifiées, maisons à colombages, chemins de ronde, tout y est ! A la fois places fortes et lieux de marchés, les bastides furent édifiées aux XIIIe et XIVe siècles pour délimiter les domaines des souverains français et anglais. Il s’agissait également d’organiser la vie sociale d’une population croissante, garantir sa sécurité et développer les échanges commerciaux. Ce fut une réussite ! Les villages anciens, quant à eux, vous séduiront par le charme qui se dégage de la pierre blonde et des ruelles fleuries…

Capture d’écran 2017-05-10 à 09.04.06 Capture d’écran 2017-05-10 à 09.03.55 Capture d’écran 2017-05-10 à 09.03.45 Capture d’écran 2017-05-10 à 09.03.35

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-05-10 à 09.03.22 Capture d’écran 2017-05-10 à 09.03.13 Capture d’écran 2017-05-10 à 09.03.03 Capture d’écran 2017-05-10 à 09.02.53

Les bastides de l’Entre-deux-Mers, fleuron de l’architecture médiévale en Gironde

Toutes les bastides de l’Entre-deux-Mers présentent une organisation spatiale identique : un plan en damier et une place à arcades entourée de galeries appelées « cornières » ou « couverts »- vers laquelle convergent des rues se coupant à angle droit.

  • Blasimon : située sur un ancien castrum, la bastide de Blasimon («Blavini Mons») domine la vallée de la Gamage, où se trouve le moulin à eau fortifié de Labarthe (XVe siècle). A voir tout près, l’abbatiale bénédictine Saint-Nicolas, joyau de l’art roman girondin.
  • Cadillac : sont encore visibles dans cette bastide de 1280 située en bord de Garonne, les anciens remparts, deux portes fortifiées (classés Monuments Historiques), trois tours et une grande partie du mur d’enceinte. A voir également,  le superbe château des ducs d’Epernon (Monument Historique), unique témoignage en Gironde de l’architecture d’apparat du début XVIIe siècle.
  • Créon : fondée en 1316 par Amaury de Craon, Sénéchal du Roi d’Angleterre, cette bastide a conservé sa place à arcades et ses vieilles maisons. Elle fut le siège de la grande Prévôté royale de l’Entre-deux-Mers jusqu’à la Révolution française. Après avoir visité la bastide, rendez-vous à la station vélo de Créon pour vous élancer sur la piste Roger Lapébie  qui vous conduira jusqu’à Sauveterre-de-Guyenne.
  • Monségur : seule bastide de l’Entre-deux-Mers  bâtie en hauteur, Monségur fut fondée en 1265 par Eléonore de Provence, épouse du roi d’Angleterre. Elle offre un admirable point de vue sur la vallée du Dropt. Au pied des remparts, un chemin de ronde permet de faire le tour de la bastide et de rejoindre le chemin de halage pour une agréable promenade ombragée en bordure de rivière. Le premier week-end de juillet, toute la bastide vibre au rythme du jazz lors des  « 24h du swing« .
  • Pellegrue : édifiée sur un éperon rocheux par Henri III d’Angleterre en 1280. A voir : la halle, inspirée par les travaux de Gustave Eiffel, l’église Saint-André du XIIe siècle, deux maisons fortes ainsi que les châteaux de Boyrac Ségur (XVe siècle), Lugagnac (XVe-XVIIIe) et Puch de Gensac (XIIIe/XVIIIe siècles).
  • Sainte-Foy-La-Grande : des sept bastides de l’Entre-deux-Mers, c’est la seule fondée par un seigneur français (Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis). Son marché du samedi matin est classé parmi les 100 plus beaux de France, et « Marché préféré des français » en 2014.
  • Sauveterre-de-Guyenne : Érigée en 1281 à la demande du roi Édouard Ier d’Angleterre, Sauveterre-de-Guyenne fut un important centre d’échanges commerciaux. Elle changea dix fois de suzerain au cours de la guerre de Cent Ans ! Il fait bon flâner sur sa place à arcades… et admirer ses quatre portes d’enceintes classées Monuments Historiques.
  • Libourne : Installée entre deux « mers », l’Isle et la Dordogne, Libourne s’étend sur un site de confluence et de carrefour, qui a valu à la ville sa prospérité. Cette bastide portuaire, qui s’est imposée face aux bourgs rivaux de Fronsac, Saint-Emilion et Vayres, a levé pour l’administration anglaise octrois et péages sur les marchandises circulant sur le fleuve. Le Livre Velu, qui tire son nom d’une couverture en peau de veau ayant conservé ses poils, est une source de premier plan retraçant l’histoire de Libourne au Moyen Age. Ce cartulaire municipal, établi en 1476, regroupe des copies de chartes octroyées à Libourne par les rois d’Angleterre, ducs de Guyenne. Rédigé en latin et en gascon, il définit le mode d’élection des jurats et la désignation du maire. On y trouve aussi les coutumes de Bordeaux sur lesquelles est fondé le droit en usage de la région.

Les marchés des bastides, lieux de vie et d’échanges depuis le Moyen Age

Les  marchés des bastides  sont l’occasion de retrouver l’ambiance d’autrefois. Prenez date !

Marché de Saint Foy la Grande © Gironde Tourisme - JB. Nadeau

Marché de Saint Foy la Grande © Gironde Tourisme – JB. Nadeau

  • Blasimon : marché gourmand nocturne le mercredi soir en juillet/août
  • Cadillac : samedi matin de 8h à 12h, dans la bastide et sur les remparts
  • Créon : mercredi et samedi matin de 9h à 13h, place de la Prévôté
  • Monségur : vendredi matin sous la halle, marché nocturne le mercredi (mi-juin à mi-septembre), foires au gras (2e dimanche de décembre et février)
  • Pellegrue : mercredi matin de 8h à 13h et marché nocturne en été
  • Sainte-Foy-La-Grande : samedi matin de 8h à 12h place Gambetta
  • Sauveterre-de-Guyenne : mardi matin de 8h à 13h, place de la République

Villages anciens de l’Entre-deux-Mers, le charme en héritage

Castelmoron d’Albret : la plus petite commune de France (3,54 hectares) conserve le charme d’un bourg médiéval protégé par son enceinte. A voir : la porte du Moulin et l’ancien palais ducal d’Albret. Outre une très agréable promenade intra muros dans les ruelles jalonnées de roses trémières,  vous pourrez également emprunter les sentiers de randonnées à travers champs à la découverte de cabanes de vignes et d’anciens moulins à vent.

La Réole : « Ville d’Art et d’Histoire », la Réole possède un remarquable patrimoine architectural : l’église Saint-Pierre (XIIe siècle), le château fortifié des Quat’Sos (fin du XIIIe siècle), le prieuré bénédictin et sa grille d’entrée, véritable chef d’œuvre de ferronnerie du XVIIIe siècle, ainsi que le plus ancien Hôtel de Ville de France (XIIe siècle), les restes d’une enceinte des XIIIe/XIVe siècles et de nombreuses maisons à colombages.

Rions : ce village fortifié est l’un des villages médiévaux les mieux conservés de Gironde. Belle porte du XVe siècle, maison de marchands du XVIe siècle.

Saint Macaire © Gironde Tourisme - JB. Nadeau

Saint Macaire © Gironde Tourisme – JB. Nadeau

Saint-Macaire : surplombant la Garonne, Saint-Macaire conserve de magnifiques portes fortifiées du Moyen Age. A voir : l’église Saint-Sauveur, le prieuré ainsi que la place du Mercadiou et ses superbes maisons d’époque médiévale et Renaissance (relais de poste du XVIe siècle).

Sur les pistes de Robin dans les bastides et villages anciens de l’Entre-deux-Mers

Robin, petit explorateur, aide vos enfants (6/12 ans) à résoudre plusieurs énigmes à l’aide de questions et de jeux. Ne pouvant être partout à la fois, il les a consignés dans un livret intitulé « Sur les pistes de Robin », disponible gratuitement dans les Offices de Tourisme concernés.

« Cadillac, un jeu dans la ville »
« Grand jeu dans le village médiéval de Rions »
« Grand jeu dans la bastide de Créon »
« Grand jeu dans la bastide de Sainte-Foy-La-Grande »