Blog

Comment je suis devenu vigneron !

Vendange2

Berson 1 0

Vendange1Habitant en banlieue bordelaise depuis toujours, j’ai toujours entendu mes amis parler de leurs expériences estivales à participer aux vendanges dans des propriétés viticoles voisines, mais je n’avais jamais fait le pas pour me joindre à eux.

Il a fallu 25 ans pour que je me décide à découvrir cette pratique sans y passer une dizaine de jours ! Grâce à la journée découverte “Rendez-vous Vendanges en Bordeaux, Blaye et Bourg”, proposée par l’Office de Tourisme de Bordeaux, j’ai pu rattraper mes lacunes en une seule journée.

Nous nous retrouvons donc, une bonne vingtaine d’apprentis vignerons, à monter dans le bus qui va nous emmener jusqu’au château Marquisat La Pérouse à Berson, dans le Blayais. Petite propriété de 10 hectares de vignes en biodynamie, qui nous a spécialement réservé une parcelle pour notre initiation.

Mes compagnons de vignes viennent tous d’horizons lointains : Californiens, chinois, italiens ou encore Autrichiens. Julia, la guide, nous explique le programme : on va devoir travailler… pliés en deux toute la journée ! Ce qui déclenche un rire collectif qui résonnera tout le long de cette journée.

Vendange4

Le propriétaire, Jean-François Levrier, sa femme et ses enfants, nous réservent un accueil chaleureux et nous présentent leur approche agricole viticole en travaillant le sol tout en utilisant des préparations à base de plantes, de cornes de vaches (oui, oui !) et d’une pincée de soufre pour stimuler les vecteurs de certaines forces présentes dans ce sol, afin d’obtenir un bon processus végétatif ainsi que de limiter la propagation des parasites.

Vendange5

La présentation terminée, les propriétaires distribuent des outils de travail (sécateurs, seaux, hottes) ainsi que les rôles que nous devrons tenir entre les rangs de vignes : les “coupeurs”, censés élaguer les grappes de raisins et les déverser dans un premier temps dans un seau puis dans une hotte. Ce sont eux qui seront pliés en deux toute la journée! Et les “porteurs”, plus physiques, qui porteront sur leur dos une hotte où seront déversés les kilos de raisins récupérés par les précédents.

Vendange6

Finalement, comme je l’annonçais au début, les seuls échos que l’on entendait dans les rangs de vignes étaient les rires de joie des participants… parce que oui, c’est de loin ce que je retiendrai de cette journée, une convivialité qui dépasse les frontières internationales, une bienveillance et des amitiés naissantes. En témoignent les photos.

Vendange7

Et cette complicité s’affirmera lors du repas servi par les propriétaires, plats typiques de la région bordelaise et je m’étonnerai toujours avec amusement qu’on me demande ce que sont des gésiers, magrets ou joue de boeuf cuisinée au vin ! Sacrés chinois ! qui n’étaient pas les derniers pour la dégustation, quand Jean-François Levrier nous a donné à apprécier trois différents millésimes de sa propriété, dont l’un mis en bouteille 5 jours avant.

Après ce déjeuner convivial, les plus vaillants sont retournés dans les vignes ramasser les quelques grappes restantes, la journée se terminant sur une démonstration d’égrenage du raisin et une visite des chais, avec pour cadeau une bouteille de la propriété à ramener en souvenir.

Vendange9

Si vous souhaitez participer à cette journée découverte (l’année prochaine, bien sûr, les vendanges se terminant en septembre) :

Château Marquisat La Pérouse
Jean-François LEVRIER
3 Le Marquisat
33390 BERSON – France

Tél : 06 40 94 85 57

“Rendez-vous Vendanges en Bordeaux, Blaye et Bourg”

Les commentaires sont fermés.